Macarons au chocolat

Dans la famille Macaron, je demande Chocolat !

IMGP4871f
Alors ces macarons au chocolat sont inratables. Dans le « tant pour tant » on ajoute un peu de cacao, ce qui donne une texture et un gout supérieur aux autres macarons (enfin, je n’ai testé que 3 parfums jusqu’à maintenant…), mais celui-ci… hmmmmm !!
La vraie question est… pourquoi est ce que les macarons font fureur à ce point? Peut-être parce que c’est comme les sushis: ça se mange facilement, ça ne tache pas et pas besoin de cuillère ? Ou parce qu’au commencement c’était la mode chez la haute société et qu’on a commencé à en manger pour nous sentir nous aussi « in » ? Et oui, parce que si vous avez devant des mignardises, genre tartelette framboise, tartelette citron, etc, votre main va t’elle directement plonger sur un macaron?
(C’est ma remarque du jour car quand je dis à mon entourage que je dois m’entraîner pour le CAP et qu’ils peuvent me passer des commandes, on ne me demande que des macarons, or les macarons ne sont pas au programme! stoppp)
Mais on est d’accord , le macaron c’est quand même… délicieux…
 
Recette pour une quarantaine de macarons au chocolat, selon Christophe Felder
Pour la ganache :
  • 250g de chocolat noir (il préconise minimum 60%, mais le mien est à 50% et va très bien).
  • 40g de beurre
  • 200g de crème liquide
  • 1 càs de sucre
Pour les macarons:
  • 2 x 75g de blanc d’oeuf (4 oeufs environ)
  • 185g de sucre glace
  • 185g de poudre d’amandes
  • 30g de cacao en poudre non sucré
  • 200g de sucre
  • 50ml d’eau
  • du colorant alimentaire rouge
Commençons par la ganache…
  1. Cassez le chocolat en petit bout et mettez-le dans un bol.
  2. Dans une casserole, ajoutez le sucre à la crème et portez à ébullition sur un feu doux.
  3. Versez la moitié de ce liquide sur le chocolat et remuez le mélange avec une spatule, en partant du centre du bol vers l’exterieur, pour obtenir une belle texture brillante.
  4. Versez la seconde moitié, et mélangez de nouveau en partant du centre vers l’exterieur.
  5. Ajoutez le beurre coupé en morceaux, mélangez pour obtenir un mélange homogène.
  6. Couvrez de film alimentaire et laissez prendre la ganache à température ambiante pour 2 heures environ.
Ensuite, le tant pour tant…. c’est facile…
Tamisez le sucre glace, la poudre d’amandes et le cacao.
La meringue italienne…
  1. Occupez vous d’abord du sirop: dans une casserole, faites cuire le sucre mélangé à l’eau. Vérifiez la température à l’aide d’une sonde: il faut que le mélange atteigne 118 °C.
  2. Mettez 75g de blanc d’oeuf dans la cuve d’un batteur (ou un cul de poule, si vous utilisez un fouet électrique). Quand le sirop arrive à 114°C, lancez votre batteur à pleine vitesse (8 pour KitchenAid) pour monter vos blancs en neige.
  3. Quand le sirop arrive à 118°C, réduisez la vitesse du batteur (4 pour KitchenAid) et versez le sirop sur vos blancs d’oeufs, tout en continuant de les battre.
  4. Une fois le sirop versé, ramenez le batteur à pleine vitesse et laissez tourner le temps que la meringue redevienne tiède. Profitez-en pour verser quelques gouttes du colorant rouge.
Le macaronnage…
  1. Ajoutez les 2 blancs d’oeuf restants dans votre tant pour tant et mélangez bien avec une spatule, pour formez une pâte compacte.
  2. Prenez un peu de meringue (l’équivalent d’une spatule) que vous mettrez dans le tant pour tant. Mélangez bien, de manière à détendre la masse.
  3. Ajoutez-y enfin le reste de la meringue et mélangez jusqu’à obtenir un ruban épais qui coule de votre spatule quand vous la sortez du mélange. Si vous utilisez un robot, mettez la feuille et laissez tourner pendant 30 secondes environ.
  4. Passez le mélange dans une poche à douille et pochez les coques sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
  5. Enfournez la plaque pour 10 minutes dans un four préchauffé à 170 °C.
  6. Attention, n’oubliez pas de retourner à mi cuisson !
Si vous avez besoin de plusieurs plaques pour pouvoir plaquer tous vos macarons, faites en sorte qu’elles soient toujours froide. N’utilisez pas une plaque sortant à peine du four.
Alors, ne sont-ils pas terribeuuulll ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *