Barcelona : Papabubble, les bonbons handmade

Voyage à Barcelone, deuxième partie : dis, comment on fait les bonbons?
 
Comme 100% des touristes visitant Barcelone, vous decidez de visiter le vieux quartier du Barri Gotic. Les rues sont étroites, ça ne sent pas toujours très bon, mais niveau petites échoppes originales, on est servi ! Avez-vous remarqué celle-ci ?
SAM_5392i

Papabubble est une marque de bonbons artisanaux, existant depuis 2004.

Créés à l’origine par 2 australiens, les deux magasins « fondateurs » sont à Barcelone, l’un est l’Académie, où est formé le personnel, et le deuxième (celui de cet article) dans le Barri Gottic, Carrer Ample, 28.
Au cours de ces dernières années, Papabubble est devenue une franchise et désormais 6 magasins ouvrent chaque année dans le monde entier, généralement aux Etats-Unis et en Asie du Sud Est. Leur objectif premier est cependant d’ouvrir un magasin dans chaque capitale européenne, d’ailleurs une boutique devrait bientôt voir le jour à Paris !!
SAM_5356k
Papabubble à travers le monde
Toute personne désirant ouvrir un magasin Papabubble doit obligatoirement suivre un stage de 3 mois dans les deux échoppes de Barcelone, j’ai pu donc voir à l’oeuvre deux stagiaires qui ouvriront prochainement leur magasin à… San Francisco !!
Qu’est ce que peut bien avoir d’original Papabubble?
Et bien jettez un coup d’oeil à leurs bonbons ! Ils sont fabriqués comme le verre de Murano : les motifs sont réalisés à grande échelle et ensuite réduits à des bonbons de… 1cm de diamètre.
Motifs de fruits, de coeur, d’oeufs de Paques… ils sont également spécialisés dans les bonbons de mariage, avec le nom des 2 tourtereaux écrit dans le bonbon. Lorsque l’on voit le travail que ça requiert pour faire un simple coeur comme motif, on n’ose meme pas imaginer les bonbons spéciaux avec des lettres!
SAM_5357ò
SAM_5358ò
La boutique est très sobre, un peu « vieillote » comme me l’a décrite l’employé, mais reste tout de même très classe! Les bonbons à vendre sont d’un coté de la boutique, et la principale partie est occupée par les employés qui réalisent les bonbons devant nous, et voilà un gros point positif, car la technique est tellement sensationnelle qu’en faire profiter le public fait toute l’originalité de Papabubble !
SAM_5353k
SAM_5354l
J’ai squatté Je suis restée une heure à les regarder faire, c’est vraiment étonnant de voir tout le procédé pour transformer une plaque de sucre en bonbons colorés à gogo.
Voulant vous en faire profiter, j’ai dégainé mon appareil photo et fait ma paparazzi (malheureusement mon appareil de voyage n’a pas la qualité d’un Reflex, donc si les personnes bougent, cela donne une photo floue. Mais ils travaillent du sucre brûlant, je n’allais pas leur demander de taper la pose toutes les 5 secondes!) Pardonne-moi lecteur!
On commence par verser le sucre fondu à 150°C sur le marbre et on applique du colorant dans certaines zones, pour faire des taches d’une certaine grosseur- Il faut déjà avoir l’idée en tête du bonbon pour déterminer de quelle grosseur on fera les taches de couleur. Ici ils utilisaient du noir, du rouge et de l’orange (et bien sur du blanc).
SAM_5362-
SAM_5363ò
SAM_5370i
Les « taches » sont ensuite coupées pour en faire des tas distincts. Le sucre blond (couleur naturelle) est travaillé au crochet pendant 5minutes pour lui donner une belle couleur blanche. J’ai oublié de préciser qu’ils réalisent entre 8 et 12kilos de bonbons par « fournées? ». Ici c’était 8 kilos, d’où les « ça fait mal aux bras! » du stagiaire. Oui on le croit pour le coup…
SAM_5373k
SAM_5375i
SAM_5377k
SAM_5379k
SAM_5378k
Ensuite on travaille les pâtes en leur donnant certaines formes. Boudins ou bandes, tout dépendra du résultat voulu. Le sucre, à 75°C environ, est bien maléable. Je n’ai malheureusement pas beaucoup de photos de cette partie, mais imaginez que pour donner un bonbon avec un coeur au centre, ils ont suivi cette méthode:
– faire un boudin avec le sucre rouge, en forme de coeur (un coeur tout en longueur).
– faire un petit boudin blanc, qui sera mis entre les 2 bosses du coeur. Cela donnera une sorte de triangle.
– faire 3 bandes de blanc et les apposer sur chaque coté du triangle. Vous mes suivez?
– faire une bande de blanc très très large, qui va envelopper le triangle.
– A l’aide de l’orange, du noir et du blanc, faire des bandes que l’on soude entre elles, elles seront la partie extérieure du bonbon, et envelopper tout le gros boudin déjà existant.
On obtient un gros gros gros boudin de 20-25 cm de diamètre!!! (et ça finit en bonbon d’1 cm , c’est magique!)
SAM_5380k
SAM_5382k
SAM_5383k
SAM_5384j
SAM_5385k

On commence à rouler ce boudin pour l’affiner jusqu’à sa taille finale et on coupe les « tubes » qui seront ensuite refroidis sous des ventilateurs.

Tout cela prend environ une heure et demie, et ensuite arrive la découpe des bonbons.
On prend un couteau, et on coupe !!
SAM_5388k
SAM_5389i
Et voilà le résultat.
SAM_5391k
tindiiiiiiiiiiiiiinnnn
Il y avait donc deux stagiaires, plus le formateur, et voilà le rythme de découpe selon chacun :
Stagiaire numéro 1 :  tac                 tac               tac            tac              tac
Stagiaire numéro 2 : tac     tac      tac      tac      tac      tac       tac        tac        tac
Formateur: tactactactactactactactactactactactactactactactactactac
SAM_5352
SAM_5361l

Impressionnant !!!

Donc, Papabubble, une adresse que je vous recommande vivement si vous comptez visiter Barcelone ! Personnel très sympa, démonstration de la fabrication des bonbons, dégustation gratuite, et des bonbons à un prix très abordable, puis j’ai eu le droit à un sachet gratuit :)
SAM_5396k
SAM_5398kj

Papabubble, the place to be!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *